15/04/2010

2 Morphologie

2 MORPHOLOGIE

La morphologie wallonne se distingue de la morphologie française en de nombreux points.

 

Ainsi, 47 différences fondamentales ont été répertoriées.

 

2.1 Phénomènes généraux

 

2.1.1 Homonymie

 

Différence 1

La langue wallonne n’est pas exempte d’homonymes, mais en a beaucoup moins que la langue française. Ils sont de plus en partie différents. (Bertrand, 1979, 1/2; Didier,1972)

 

français

wallon

 

ache - hache

hach (EW) - hatche

aile - elle

éle - èl(l)e

aine – haine

in.ne –hayîme (EW)

alêne - haleine

alène – halin.ne

allée – aller – hâler

aléye – aler – håler (EW)

amande - amende

amande - aminde

amen – amène/amènes/amènent

âmèn’ - amwin.ne(s) / amwin.nenut ou amwin.nenuche (subj.)

an – en

an – en / è

ancre – encre

anke - intche

ancrer – encrer

mète à l’anke – passer à l’ intche

antre - entre - entre(s)/entrent

(...) - inte / ètur - intère(s)/intèrenut ou intèrenuche (subj.)

août - ou – où

awous’ - ou, ou bin - èwou(-ce)

apprêts - après

aprèstadjes - après

au / aux – aulx - eau - haut - ho! - oh! - ô - os (pl)

au(s/auzès) - as - êwe - hôt -eûw! - ô - ô - ouchas

aurais - aurai : j’aurais - j’aurai

dj’aureu - dj’aurè

aurifier – horrifier

(ôrer) - èspaweter

autan - autant - ôtant

(...) - ostant - ritirant

autel - hôtel 

auté - hôtél

auteur - hauteur

auteûr - hôteû

avant - avent

divant – Lès-Avints

ayions - ayons: que nous ayions - ayons!

qui nos-eûchanche - eûchans! (CW)

bon - bond

bon - r(i)bond

bord - bore

bôrd/bwârd - bôre

bouchée - boucher - boucher

bouchîye - boutchî - stoper

boue - bout - bous/bout

broûs - dibout - boû/boût

bouleau - boulot - boulot

bôlî -  mèstî – boulot

c’était - s’était

c’èsteûve - s’aveûve

ça - çà - sa

 ça, çola - çà -  si, s’, si-t-  

camp - quand - quant (à)

camp - quand / qwand (EW) - tant qu’ (à)

canaux - canot

canâls - canot

car - car - quart

ca - câr - quârt/qwårt (EW)

cartier - quartier

cwårdjètî (EW) - quaurtî / qwårtî (EW)

ce - se

ci ...-ci; ci ...-là  - si, s’ 

céleri - sellerie

célèri - sèlerîye

celle - cèle(s)/cèlent - scelle(s)/scellent  - sel -selle

li cène – catche(s)/catchenut ou catchenuche (subj.) – sèle(s)/sèlenut ou sèlenuche (subj.)– sé – sèle

cent - sang - sans - sens/sent

cint - song – sins – sins/sint

cerf - serre - serre(s)/serrent

ciêr - sêre - sère(s)/sèrenut ou sèrenuche (subj.)

ces - saie - sais/sait - ses - s’est - c’est

cès (-ci/là) - såye (EW) - sé(s)/sét - s’ a - c’ èst

cet/cette - sept - set

ci(t-) (-ci/là) - sèt’ - sèt’

chair - chaire - cher/chère - chère

tchau - chaîre - tchêr(e) - fricasse (EW)

chat - chas - shah

tchèt - trau - shah

chaud - chaux - chaut

tchôd - tchaus’ - (…)

chaume - chôme(s/nt)

strin (toit de chaume) ou steûle (éteule) – chôme(s)/chômenut ou chômenuche (subj.)

cheik - chèque

cheik /εjk/ - chèke

chlore - clore

clôre /o/ - clôre (le ‘ô’ de ‘tchôd’)

cire - cire(s/nt) – cirre - sire

cire / cére (EW) - cire(s)/cirenut ou cirenuche – (…) – sîre

clac! - claque - claque - claque(s/nt)

clak ! - clape - clake - clatche(s)/clatchenut ou clatchenuche (subj.)

clic! - clique

clik ! - clike

cœur - chœur

keûr / coûr (EW) - keûr

coi - quoi

keû (EW) – qwè

coin - coing

1) cwin; 2) cwane; 3) cougnèt - cwagne

coke - coq - coque

coke - cok - scaugne (CW) / hågne (EW)

collet - collais/t/aient - colley

hatrê (EW) - coleûve/coleûve/colin.n – (…)

comptant - contant - content

comptant – contant – contint

cor - corps

côr - cwârp

cote - côte - cotte

cote - cwasse / tiène / côte - cotrê (EW)

cou - couds/coud - coup - coût

cô - keûd(s) / keûd - côp - costindje (CW / costèdje (EW)

cour- courre - cours - cours/court/courent - court - court (tennis)

coû - coûre - coûrs - coûr(s)/coûrenut ou coûrenuche (subj.) - coût - coûrt

couvant - couvent

covant - covint

couvée - couver

covéye - cover

croisé - croisée (1 carrefour ou  2 fenêtre)) - croiser

crwèsé - 1 crwèjelante (SW) ou 2 fènièsse (CW) - crwèser

croie/s/ent - croîs/croît - croix

crwè(s)/crwèyenut ou crwèyenuche (subj.) - cré(t) ou crèche - crwès / creûs (EW)

cuir - cuire

cû(r ) - cûre

cygne - signe

cîne (EW) - sine / sègne (EW)

dans - d’en

dins; è; o - d’è(nn’)

défaire - défère/s/ent - déferre/s/ent

disfé - dèfère(s)/dèfèrenut ou dèfèrenuche (subj.) - disfère(s)/disfèrenut  ou disfèrenuche (subj.)

défais/défait - défet

disfaîs/disfaît – (…)

déférer - déferrer

dèfèrer - disfèrer

défilé - défiler

dèfilé - dèfiler

dégoûter - dégoutter

disgoster - sgoter

desceller - desseller

dissèler - dissèler

dessert - desserre/s/nt - dessers/dessert

dèssêrt - dissère(s)/dissèrenut ou dissèrenuche (subj.) - dissiè(ve)/dissièt ou dissiève

do - dos

dô – dos

du - dû

do (CW), dè (EW) - divu

dur - dure/s/nt - durent

deur - dure/s/durenut ou durenuche (subj.) - ont d’vu

eau - haut - os

êwe - hôt - oucha / ohê (EW)

enter – hanter

grèfer - håbiter (EW)

étai - étais/t/aient

stipe - èsteûve /èsteûve / èstin.n

étang - étant - étend/s

vèvî - èstant - stind/stinds

être - être - hêtre

(i)èsse - (one) saquî - fau (ou hèsse)

étrier - étriller

stri - striyî

euh - eux - oeufs

eu - zèls (zias (OW), ieûs’ (OW) - oûs

face - fasce - fasse/s/nt

face - (…) – faîye/faîyes/faîyenuche

faim - fin - feins/feint - fin

fwin - fin -  fé lès qwanses/ fét… - fin

faire - fer - ferre/s/nt

fé - fiêr / fièr - fère/s/fèrenut ou fèrenuche (subj.)

fait - fais/fait - faix

faît - faî/faîs/faît - fa

faîte - faite/s - fête - fête/s/nt

crèsse - faîte/s - fièsse - fièstéye/s/fièstéyenut ou fièstéyenuche (subj.)

faon - fend/s

djon.ne cièr - find/s

fausse/s/nt - fosse

fausse/s/faussenut ou faussenuche (subj.) /o/ - fosse (‘o’ de ‘boss’ en anglais)

fermant - ferment - ferrement

sèrant - louwin - fèradje

fil - file - file/s/nt

fi - file - file/s/filenut ou filenuche (subj.)

flac! - flaque

flatch ! - basse

flamand - flamant

flamind - flamant

foi - foie - fois

fwè - féte - côp

for - fore/s/nt - fors - fort - fort

(…) - fore/fores/forenut ou forenuche (subj.) - sauf - fwârt - fôrt

forais/t/aient - forêt - foret

foreûve/foreûve - grand bwès - forèt

frai - frais - frais - frais

froyadje - fris’- costindjes

fumée - fumer

fumêre / foumîre (EW) - fumer / foumer (EW)

gai(e) - gué

gaîy(e) - wé

genet - genêt

spagnolî - djinièsse

goûte/s/nt - goutte

gostéye/gostéyes/gostéyenut ou gostéyenuche (subj.) (ou saye/sayes/sayenut ou sayenuche (subj.)) - gote

grâce - grasse

grâce - crausse

guais - guet

(…) - awaîte

guère - guerre

wêre - guêre

hockey - hoquet

hockey - licote

hors - or - or - ores

foû - ôr - portant - asteûre

houe - houx - où - ou - août

hawe - grète-cu - èwou / wice (EW) - ou - awous’

il(s) - île

i(s) - île

joue - joue/s/nt - joug

massale - djoûwe/djoûwes/djoûwenut ou djoûwenuche (subj.)

la - là - l’a

li, l’ - vêlà - l’a

laie - lai - lait - laid

trôye di singlé - (…) - lacia - laîd

lard - lare

laurd / lård (EW) - lâre

leur - leur - leurre - leurre/s/nt

leû - lzeû - atrape - lure/lures/lurèt (EW)

lie - lie/s/nt - lis/lit - lit

fondrèyes (EW) - lôye/lôyes/lôyenut ou lôyenuche (subj.) - lîs/lît - lét

lui - luis/t

li / lu (EW) - lûs/lût

lut - luth - lutte

(…) - lut’ - lûte

luter - lutter

stoper - lûter

ma - m’a

mi, m’ - m’a

mai - maie - mais - mes - mets/t - mets - m’ est - m’ ais - m’ ait - maye

maîy / mây (EW) - mê (EW) - mins - mès - mèts/mèt - amagnî (EW) - m’ èst - m’ eûche (CW) - m’ eûche - (…)

main - maint

mwin / mangn (OW) - pl : mwints

maire - mer - mère

mayeûr - mér - mére

maître - mètre - mettre

maîsse - mète - mète

mal - mâle - malle

mau - maule -  male

mante - mente/s/nt - menthe

afûleûre (EW) - mintiche/mintiches/mintiche ou mintichenuche (subj.) - minte

marchant - marchand

rotant - mârtchand

marché - marcher

mârtchi - roter

mari – marri - marie/s/ent

ome - pèneûs - mârîye/mârîyes/mârîyenut ou mârîyenuche (subj.)

maure – mords/d - mors - mort

maure - agne/agnes - môrs - mwârt

mite - mythe

mote - mite

moi - mois

mi - mwès/meûs (EW)

mon - m’ont

mi, m’ - m’ont

mot - maux

mot - maus

mur - mûr - mûre

meur - meûr - meûmeûre

ni - n’y

nu - n’î

nom - non

nom - non

noue - noue/s/nt - nous

lètche (EW) - nuke/nukes/nukenut ou nukenuche (subj.) - nos

nuit - nuis/t

nût / nut’ (EW) - nû/nûs/nût (arch.) (EW)

occident - oxydant

ocsident - ocsidant

on - ont

on - ont

on + V; on n’

on-z- +V; on n’

oui - ouï - ouïe - ouies

oyi/ayi (OW) /awè (EW)/ ây (SW) - oyu - oya - wîyes

paie/paye - paie/s/ent - pais/paît - paix

paye - paye/payes/ payenut ou payenuche (subj.) - paîs

pain - peins/t - pin

pwin – pond/s (EW) - pin

pair - paire - perd/s - père

paîr - paîre – pièd/s - pére

pan! - pan - paon - pends/pend

pèn’ ! - pagna (chemise) ou bokèt d’ meur (pan de mur) - pawon / påwe (EW) - pind

panne - paonne

pane - frumèle påwe (EW)

panse - panse/s/ent – pense/s/ent

panse - bindeléye/s/bindeléyenut ou bindeléyenuche (subj.) - pinse.s/pinsenut ou pinsenuche (subj.)

panser - penser - pensée

bindeler - pinser - pinséye

par - pare/s/ent - pars/part - part

pa (ou pâr, dans des cas précis) - agadeléye /s/-enut ou –enuche (subj.) - m’ èva/t’ èvas /  èva - paurt

parc - parque/s/ent

pârk - pârkéye/s/pârkéyenut ou pârkéyenuche (subj.)

pari - parie/s/ent

wadjûre - wadje/s/wadjenut ou wadjenuche (subj.)

peau - pot

pia / pê (EW) - pot

peine - peine/s/ent - pêne - penne

pwin.ne / pon.ne (EW) - (<fé dè l’ pon.ne) (EW) – lançant (CW), pièle (EW) - pène

pèle/s/ent - pelle

pèle/s/pèlenut ou pèlenuche (subj.) - chipe

peu - peux/peut

wêre – pou/pous/pout

pie - pie - pis - pis

agasse – (couleur) (…) - pés (vache) - pîre / pés (EW)

pinçon – pinson

pièrcèt / piçon (EW) - pinson

pli - plie – plie/s/ent

pli / pleû (EW) - playis’ - plôye/s/plôyenut ou plôyenuche (subj.)

plutôt – plus tôt

putôt, pus rade - pus timpe

poids - pois - poix

pwèds - pwès / peûs (EW) - aurpi / hårpih (EW)

poing - point - point

pougn - pont - pont

pool - poule

pool - pouye / poye (EW)

porc - pore - port

pourcia / pourcê (EW) - pôre - pôrt

pou - pouls

pû / piou (EW) - pôs’ (EW)

près - prêt - prêt

près - prèt’ - prustadje

prix - prie/s/ent - pris/prit/prît

pris - prîye/s/prîyenut ou prîyenuche (subj.) - prinda(s)/prinda/prindasse (EW)

puis - puis - puits - puy

pwîs / adon - pou - pus’ - (…)

quand - quant - qu’en

quand - tant qu’ - qu’è(nn’)

raid - raide

raîd’ - rwèd(e) / reûd(e) (EW)

raisonner – résonner

raîsoner - si toner

rang - rend(s)

rang - rind(s)

ras - raz

ras’ - (…)

reine - rêne - renne

rin.ne - bride - rène

ris (de veau) - ris/rit/rient/rie/ries/rît/ri - riz

(…) - rîs /rît / rîyenut ou rîyenuche (subj.); rîye/rîyes; riyiche; rî - riz

rôti – rôti (p.p.) - rôtie

rosti - rosti (p.p.) - rostîye

roue - roux

reuwe - rossia / rossê (EW)

ru -rue - rue/s/ent

ri - reuwe - hine/s/hinèt dè cou (EW)

sain - saint - sein

hêtî (EW) - sint - tète

salle - sale

sâle - man.nèt (ioûrd (OW), måssî (EW))

saut - seau - sceau - sot

saut / hope (EW) - saya - sau - sot

scie - si - si - sis

sôye - si - si - (…)

seiche - sèche - sèche/s/ent

(sèche) - (…) – sètchi/s/sètchichenut ou sètchichenuche (subj.)

serai – serais : je serais - je serai

dji sèreu - dji sèrè

si - s’y

si, s’ - s’î

soi - soie - sois/t/soient

li(-min.me) - seûye (EW) - fuche/fuche/fuchenuche (CW)

son - sont

si, s’ - sont

sou - sous - saoul / soûl

sou - dizos - sô

souris - souris/t/sourie(s/ent)/souri

soris - sorîs/t/sorîye(-s/sorîyenut ou sorîyenuche (subj.))/sorî

statue - statue/s/ent - statut

stateuwe - (statûwe/s/statûwenut ou statûwenuche (subj.)) - statut

suie - suis - suis/t

soûfe (EW) - so - sû/sûs/sût

sur - sûr – sûr (aigre) - surent

su - sûr - seur - ont seû

ta - t’a

ti, t’ - t’a

tache – tâche

tatche - bèsogne

tan - tant - taon - temps - tend/s

chwaches / hwèces (EW) - tant- tayant – timp - tinkîye/ts

tante - tente - tente/s/ent (1 inciter ; 2 essayer)

matante - tente - 1 tinte/s/tintenut ou tintenuche (subj.) ; 2 saye/s/sayenut ou sayenuche (subj.)

tard – tare - tare

taurd - târe (masse) - grand mèhin (EW)

taure – tord/s - tore - tors - tort

(…) - twad/s – (…) - twârdu - twârt

taux - tôt

taus - timpe

té - thé

té - té

tête - tète/s/ent

tièsse - tète/s/tètenut ou tètenuche (subj.)

toi - toit

twè (ti) - twèt / teût (EW)

ton - t’ont

ti, t’ - t’ont

toue - tout/tous - tout - tout - toux

touwe - tot/tos - tot - tos’

trop - trot

trop - trotadje

tu - tue/s/ent - tus/tut

ti (vos) - tûwe/s/tûwenut ou tûwenuche (subj.) - têha (EW)

vaine - veine

(…) - win.ne / von.ne (EW)

vair - ver - verre – vers (poésie)- vers - vert

(…) - viêr - vêre - vêrs - viès - vèt’ 

vaux - vaux/vaut - veau - vos

vaus - vaus/vaut - via / vê (EW) - vos (’o’ de ‘boss’ en anglais)

verseau - verso

(vèrsau) - vêrso

vice - vis - visse/s/ent

vice - vis’ - vistréye/s/vistréyenut ou vistréyenuche (subj.)

vie - vis/vit - vis/vit/vît

vîye ou vikaîrîye ou vikadje - vike/s - vèya/s/vèyasse (EW)

vin - vingt

vin - vint’

voeu - veux/veut

veû - vou/vous/vout

voie - voie/voies/voit/voient - voix

vôye - vôye/s/vôyenut ou vôyenuche (subj.) - vwès

vos - veau

vos - via / vê ( EW)

voue - vous

vowe (EW) - vos

 

 

2.1.2 Etymologie

 

Différence 2

Dans plusieurs mots, le wallon respecte la forme latine originelle, contrairement au français.

ex. : (L) « libellus » > (F) « niveau »  - (CW) « livia » (« livê » (EW) (cf anglais : « level »)

              « mespila » >      « nèfle »                 « mèspe » (cf néerlandais : « mispel »)    

              « nivicare » >      « neiger »               « nîver »

 

 

2.2 Catégories grammaticales

 

2.2.1 Article

 

2.2.1.1 Article défini

 

Différence 3

Le wallon a la même forme de l’article défini au masculin et au féminin singulier.

 

ex. (W) li gamin                                        (F) le garçon

             li bauchèle (CW), båcèle (EW)          la fille

 

NB :  Correspondent à « li » : « èl » dans une bonne partie de l’ouest-wallon ; « lu » dans une partie de l’est-wallon et du sud-wallon.

Cependant, on entend une distinction entre « li » (masculin) et « la » (féminin) dans une bonne partie du sud-wallon.

 

Différence 4

En wallon, les combinaisons de l’article défini avec des prépositions sont différentes du français.

Prenons des exemples tirés de l’ouest-wallon (à Jamioulx : Bal,1993,23-25) :

 

« à » + article défini

pl: « à lès »: + C; « à lès- »   + V :

ex. : « nè l’ moustrèz nin à lès djins » (ne le montrez pas aux gens), « nos-l’dîrons à lès-

        èfants » (nous le dirons aux enfants), « vos wéterèz à lès vatches, à lès-aumâyes » (vous

        regarderez aux vatches, aux génisses) (= vous garderez les vaches, les génisses).

NB : « à l’s »: pas dans ce parler.

 

Aussi: « aus » + C, « aus-»  + V:

ex. : « disèz-le aus parints » (dites-le aux parents), « d’nèz-in aus-autes ètou » (donnez-en aux

        autres aussi);

        « èl tâye aus fréjes » (la taille (coupe de taillis) aux fraises: là où les fraises abondent, fig. 

        pays de Cocagne), le l.-d. « à l’ fosse aus r’nauds » (à la fosse (combe) aux renards),

        « aus laudjès basses » (aux larges flaques (mares)).

« as » (/a/ + C, /az/ + V): dans des constructions marquant une généralité, une indétermination: « tinde as fuwants » (tendre aux taupes).  (-- « wétî à lès vatches »: des vaches bien déterminées, « wétî as pidjons »: on surveille le vol de pigeons).

 

Même type d’observation dans l’est-wallon avec le professeur Remacle (1952,110-111). Dans le wallon de La Gleize, une distinction analogue à celle notée à Jamioulx (ouest-wallon), qui se marque par l’opposition entre « azès », forme vivante de l’article défini contracté pluriel, à pleine valeur définie, et « âs » qui « s’emploie surtout maintenant dans des cas particuliers où la nuance définie de « les » manque de précision et dans des expressions figées ».  Remacle cite (ibid.) une observation identique faite par l’abbé Bastin dans le parler de Faymonville (région de Malmédy). 

Idem en sud-wallon (à Tenneville : Francard,1980,202), en ce qui concerne les formes combinées dans cette zone. Tandis que le wallon correspond au français pour la traduction de « du »  ((W) do: « i vind do bûre ») et « des » ( (W) dès, dès- + V: « li stâve dès vatches », « li tchan.me dès-èfants »), il faut noter un usage différent pour

- « de la »:

(SW) do l’ + C:                         I vind do l’ crin.me.  (F: Il vend de la crème)

       V + do l’ + s initial + C :   lès bancs do l’ sicole; d’nè do l’ sipècheûr (les bancs de

                                                  l’école ; donner de l’épaisseur)

- « dans la » :

(SW) dins l’  ou o l’ + C:          I gn-a do sâbe dins l’ souke. (Il y a du sable dans le sucre)

                                                  I gn-a trop d’ sè o l’ sope. (Il y a trop de sel dans la soupe)

                                                  Dji va o bwès. (Je vais au bois.)

                                                  Il èstéve dins l’ (ou o) bwès. (Il était dans le bois.)

- « par le, par la »:

(SW) po l’ + C :                        I l’ tènéve po l’ brès, po l’ mwin. (Il le tenait par le bras, par   

                                                  la main.)

(CW) pa li + consonne de nom masculin > pau :

                                                  Passez pau djârdin (Passez par le jardin.) ; tinu pau brès (tenir

  par le bras)

   « par les » :

(SW) po lès:                               I l’ tènéve po lès tch’vès. (Il le tenait par les cheveux)

(CW) pa lès + consonne > paus, pauzès : Èle l’ a pris paus tch’vias. (Elle l’a pris par les

                                                   cheveux.)

                                                   Il èrva pauzès pîd-sintes. (Il retourne par les sentiers.)

 

Remarque

Les prépositions en « -r » 

1 Les prépositions « por » (pour), « sor » (sur), « vèr » (vers), « atoûr » (à) ne s' emploient que devant les formes fortes monosyllabiques des pronoms personnels; ailleurs, elles perdent l' « r » final, ce qui n’est pas le cas du français. (cf Bastin,1909,387)

ex. : (CW) por mi, sor twè, vèr vos, c' è-st-atoûr zèls à djower

        (F)  pour moi, sur toi, vers vous, c' est leur tour de jouer 

Mais (CW) po nos-ôtes, vè vola, atoû m' papa

          (F) pour nous, dans cette direction, autour de mon père.

 

NB : A La Gleize (EW), « atoûr à, âtoûr » (autour), « duzeûr » (au-dessus), « vêr » (vers) sont des adverbes ; « atoû », « âtoû du », « duzeû », « vè » des prépositions.

ex. : « toûrné âtoû d'on-âbe » (tourner autour d’un arbre), mais « dju n'a nin toûrné âtoûr » (je suis allé droit au fait), « i n' fât nin alé atoû » ou « vè lès crompîres » (il ne faut pas toucher aux pommes de terre), mais « i n' fât nin alé atoûr » ou « vêr » (sans complément); « duzeû l' mâhon, mais il èst d'zeûr ». (Remacle,1937,54-55)

 

ex. :                                                              

(CW) « On n’a nin âssez por zèls di bènite eûwe. »  (E. Gillain, Au culot do feu, p.19)

(F) On n’a pas assez d’eau bénite pour eux.

 

 

Remarquons le même phénomène avec l’adverbe « co » (encore) devant une voyelle.

« Ô! c’ èst cor on souvenir byin dous! (Pourtois Louis, Cougnous, p.98, in: Gaziaux, 1998)

Oh, c’est encore un souvenir bien doux !

« cor one miète » (Laloux,1969,15)

(On rencontre aussi « co one miète »)

encore un peu

 

 

2.2.1.2 Article indéfini

Différence 5

En français, l’article indéfini ne se distingue pas de l’adjectif numéral cardinal : « un » ; en wallon, l’article est « on » (« in » (OW)) et le numéral est « onk » (« yink » (OW)). [1]

ex. : (F) un garçon ; un, deux, trois, …

       (W) on gamin ; onk, deûs, trwès, ...

De même qu’en néerlandais: art. « een » - adj. num. card. « één » ; en allemand : « ein(e) » -

« eins » ; en anglais : « a(n) » - « one » .

ex. :                                                            

(CW) « Dj’ a stî è scole au maîsse Bèguin, onk dès mèyeûs maîsses di ç’ timps-là, … » (Gillain,1932,30)

Je suis allé à l’école chez le maître Beguin, un des meilleurs maîtres de cette époque.

(SW) « Si pa dès côps, i gn-aurot unk qui s’rot pou morë, … » (O. Marchal, Arduine, Otchamp dins la nîve, AL)

(F) Si, par hasard, quelqu’un était sur le point de mourir, …

 

 

2.2.2 Adjectif

 

2.2.2.1 Adjectif qualificatif[2]

 

Différence 6

Les formes irrégulières de l'adjectif qualificatif ne sont pas toutes les mêmes en wallon qu'en français.

 

ex. :

IRREG. (C)

fwârt   - fwate

moya  - moyale

rèlî      - rèlîte

rossia  - rossète                                              

REG. (F)

fort   -  forte

muet  - muette

réélu  - réélue

roux  -  rousse   

REG.

fris - frisse

malin  - maline

sètch  -  sètche

IRR. 

frais   -   fraîche

malin  -   maligne

sec     -   sèche

                       

                       

Flexion (dès bèlès fleûrs, ..) : voir 1.3.10

 

 

2.2.2.2 Adjectif possessif

 

Différence 7

La forme de l'adjectif possessif est la même pour le masculin et le féminin aux 1e, 2e et 3e personnes du singulier; en français, la forme est différente.

 

ex.: 1e p. sg.      (W) mi

(F) mon (m. et f.)       ma (f.)

      2e p. sg                ti

       ton (m. et f.)        ta (f.)

      3e p. sg                si                       

       son (m. et f.)        sa (f.)

                     

Différence 8

« Notre » et « votre » se diront en wallon « nosse » et « vosse » devant une consonne, « noste » et « voste » devant une voyelle (Francard,1980,214).

ex. : (F)  notre maison            -  (W) nosse maujone (CW), nosse mohone (EW)

               votre arbitre                        voste ârbite

 

NB : Dans une bonne partie de l’ouest-wallon, on dira « no-n- », « vo-n- »  respectivement au lieu de « voste » et de « noste ».

ex. :

(OW) « El tchanson qui diskint d’ vo-n-alène … / …c’ è-st-à ’ne rouséye qu’ èle èrchène... » (Henry Pierre, Soul’rîye, p.108, in: W+ L)

(F) La chanson qui descend de votre haleine /

 C’est à ‘une’ rosée qu’elle ressemble.

 

Différence 9

L’adjectif possessif français « leur » se dira tantôt « leû », tantôt « leû-z- »  (« -z- »  de liaison) :

- devant consonne : « leû » (sg.), « leûs » (pl.) ;

- devant voyelle : « leû » (pl. « leûs ») + /z/ de liaison. (Francard, ibid.)

ex : (F)  leur problème, leurs problèmes          (W) leû problème, leûs problèmes

              leur auto                                                    leû-z-auto

              leurs autos                                                 leûs-autos

 

Différence 10

Soudure de l’adjectif possessif

Le français possède des exemples de soudure de l’article comme « lierre » (< « *l’ierre » (hederam)), « luette » (< « *l’uette » (uvettam)), « tante » (< « *t’ante » (amitam)), « ma mie » ( < « *m’amie »), « madame ».

Le wallon surenchérit avec un adjectif possessif, comme dans : « matante » (tante), « mononke » (oncle), « mamesèle » (demoiselle), « ma-seûr » (religieuse). On obtient alors les combinaisons suivantes, inexistantes en français :  « mi matante », « nosse mononke », « one mamesèle », « one grande madame », voire « matante ma-seûr » (tante religieuse). (Houziaux,1950,5; Somme,1997,199)

 

 

2.2.2.3 Adjectif démonstratif

 

Différence 11

Le wallon ne possède pas d’adjectif démonstratif neutre quant à l’éloignement.

Le français a un déterminatif pour un déterminé rapproché (ce ..-ci), un autre pour un déterminé éloigné (ce …-là) et un autre sans liaison de sens avec le rapprochement ou l’éloignement : ce, cet, cet, ces.

En wallon, ce déterminatif n’existe pas et on doit opter pour le rapprochement ou l’éloignement. Il en va d’ailleurs de même en néerlandais, en anglais, en allemand et en italien.

ex. :  (F) ce GSM                    (W)   ci GSM-ci (de même : cisse GSM-ci, èç GSM-ci)                                   

               cet homme                         cit-ome-ci ((EW) cist-ome-ci, (OW) èç’-n-ome-ci)

 

(SW) « Lès djins d’ asteûre su d’mandant bin quî-ce què ça plèt èsse, èç’-t-ome-là qui passét inlà. » (Poncelet Jean-Michel, Lès Blancs Cayoûs, AL)

(F) Les gens de maintenant se demandent bien qui pouvait être cet homme qui passait là-bas.

(SW) « I nous-avét bin u, ç’ bon parwassyin-là! » (Hector Léon, La vatche dou keurè d’ Sint-Piére, AL)

Il nous avait bien eu, ce bon paroissien!

(SW) « Ç’ monse deu tchin-là è co bawé toute la noûtie. » (Twisselman,1994,21)

Ce satané chien a encore aboyé toute la nuit.

 

 

2.2.2.4 Adjectif numéral cardinal (cf 2.2.1.2. Diff. 5)

 

 

2.2.3 Nom

 

Différence 12

Les noms de métier en -î donnent -erèsse au féminin .

ex :

(W) bolèdjî / bolèdjerèsse

       boutchî / boutcherèsse.

(F) boulanger / boulangère

      boucher / bouchère



[1] En ouest-wallon, aussi  « yun » dans le cas suivant : (OW) « Batisse, c’ èst yun d’ cès-là. » (p.39, in : Ecomusée régional du Centre, Prèmî-n djoû d’ fosse, 1985, Collectif dialectal du Centre)

 

[2] Voir le chapitre consacré à la phonologie en ce qui concerne la forme plurielle des adjectifs épithètes en « –ès ».

21:40 Écrit par justitia & veritas dans education | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.