15/04/2010

5.2.2 Le trait d'union

5.2.2 Le trait d' union

 

Différence 2

. Il marque la liaison: on-ome, dès-omes (un homme, des hommes).

. Il unit des éléments qui n' existent pas isolément:

  i gn-a, i n-a (EW), i d-a (OW) (il y a); dji m' a-st-ècroukî (EW) (je me suis engoué), il è-st-

  èvôye (il est parti) (et il èst pris) (il est pris), di-st-i (dit-il);  mindjoz- ve, qu' as-se? (mangez- 

  vous ?, qu’as-tu ?,

  vou-dje (est-ce que je veux ?), vous-se (veux-tu ?), sés-se (sais-tu ?); di-d-ci (d’ici), di-d-près   

  (de près); qui fê-djdju là? (EW) (que fais-je là ?), so-djdju si vî? (EW) (suis-je si vieux ?); il  

  a-st-avou (EW) (il a eu) (SLLW,1913,6)

  vo-z-è-ci saquantes (en voici quelques-uns), vo-nos-là (nous voilà); èwou-ce qui (où), èst-ce

  qui (est-ce que), bon-z-èt tchêr (bon et cher).

 Donc pas dans: done mi ça, prind le, mindje lu (donne-moi ça, prends-le, mange-le).

(cf anglais : give me that, take it, eat it ; néerlandais : geef me dat, neem het, eet het ; allemand : gib mir das, nimm das, iss das)  

 

- Mi-åme (EW); ti-éye (ard. = ton aile) (EW) (mon âme, ton aile) (SLLW,1913,6) (cf 2.5.1, adj. poss.)



[1] Certains préconisent aussi d’écrire une minute après « toûbak » car le « -c » de tabac est muet en français. (SLLW,1913,6).  Certains écrivent il èstîne; en CW: il èstin.n (certains ajoutent « ‘ » : il èstin.n’)

20:07 Écrit par justitia & veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.