15/04/2010

5.2.7 Accord des participes passés

5.2.7 Accord des participes passés

 

Différence 7

L’accord des participes passés en wallon ne s’effectue que quand ils sont attributs.

Les participes passés wallons ne prennent ni le « –s » du pluriel ni le « –e » du féminin avec le verbe avoir.

 

(Grévisse,1975)

Français

 

wallon

 

1 1) Les champs moissonnés

des batailles perdues

A Règles générales

1) Le PP sans auxiliaire s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou pronom auquel il se rapporte.

= accord

 

lès champs fautchîs

dès batayes pièrdeuwes

 

2) Ma tante est arrivée hier.

Vos raisons sont admises.

2) Le PP conjugué avec ÊTRE s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

= accord

 

Vos raîsons sont-st-admèteuwes.

 

3) Ces livres que j’ai lus.

Les histoires que tu as racontées.

3) le PP conjugué avec AVOIR s’accorde en genre et en nombre avec le COD quand cet objet précède.

>< pas d’accord

 

Cès lîves-là qu’ dj’a lî.

Lès-histwêres qui v’s-avoz raconté

 

4) J’ai lu tous ces livres.

Tu as raconté ces histoires.

Elles ont tremblé.

Nous avons obéi.

4) Il reste invariable si le COD suit, s’i n’y a pas de COD.

= pas d’accord

Dj’ a lî tos sès lîves.

Vos-avoz raconté cès-histwêres-là.

Èlle ont tron.né.

Nos-avans choûté.

 

5) On n’est pas toujours favorisé par le sort.

Et s’étant saluée, on se tourna le dos.

A nos âges, on a besoin d’être soignés.

5) Le PP avec ÊTRE se rapporte à ON: ordinairement masc. sg.

parfois, quand des circonstances indiquent nettement que ON désigne une femme ou plusieurs personnes, le participe s’accorde en genre et en nombre avec le nom que ON éveille dans la pensée.

>< pas d’accord

 

6) De l’eau bénite; un chapelet bénit.

Sous un rameau de buis bénit, un coffre-fort était scellé.

Un peuple béni de Dieu.

Qui a vu le pays basque veut le revoir.

C’est la terre bénie.

Une abbesse bénie.

Soyez béni!

6) BENIT(E) = adjectif en parlant de choses consacrées par une bénédiction rituelle (+- SAINT)

BENI(E) ¹ BENEDICTION RITUELLE

BENI(E) =  BENEDICTION rituelle en parlant de personnes et quand il est pris comme verbe.

=

dè l’ bènite êwe ; on bèni tchapelèt

 

 

on peûpe bèni pau bon Diè.

 

 

 

C’ èst l’ têre bènîye.

 

 

 

7) Attendu son infirmité, il fut exempté de cette charge publique.

Compris sa pension (non compris, y compris), il a tant de revenu par mois.

Rien ne remuait, excepté les flammes.

Ôté deux ou trois chapitres, cet ouvrage est excellent.

Elle ne le comprenait plus, passé certaines limites.

B CAS PARTICULIERS

I ATTENDU, COMPRIS, EXCEPTE, etc.

7) a attendu, compris (non compris, y compris), entendu, excepté, ôté, ouï, passé, supposé, INVARIABLES comme PREPOSITIONS quand ils sont placés devant le nom du pronom.

-

 

8) Il a tant de revenus par mois, sa pension comprise (non comprise, y comprise).

les parties entendues, on débattit les conditions d’un accord.

Les passagers ont tous péri, nous exceptés.

ces deux femmes exceptées.

Deux chapitres ôtés, cet ouvrage serait excellent.

Les témoins ouïs, on passa aux plaidoiries.

La cinquantaine passée, il modéra son genre de vie.

Ces complications supposées, que faudra-t-il faire?

passée la cinquantaine.

Je m’abstiens de lire, passées les premières pages.

 

8) b VARIABLES quand le PARTICIPE est placé après le NOM/PRONOM.

 

N.B. Dans tous cs exemples où l’accord se fait, le mot ETANT est comme sous-jacent devant ce participe.

-

 

Exceptées de la destruction générale, ces maisons restent debout.

Déjà comprises au compte précédent, ces sommes n’ont dû figurer ici.

N.B. Quand il y a simple INVERSIOn, l’acord de ces participes est demandé.

= accord

 

Ritiréye do comêce, èle vind co portant dès mârtchandîjes.

 

 

9) Les feuilles ci-annexées, ci-jointes, ci-incluses.

faites photocopîer les deux lettres ci-jointes.

vous treouverez ci-incluse la copie que vous m’avez demandée.

Ci-incluses, ces pièces vous parviendront sûrement.

II CI-ANNEXE, CI-JOINT, CI-INCLUS

a ces expressions sont VARIABLES quand elles sont considérées comme EPITHETES ou ATTRIBUTS.

-

 

 

10 Je vous envoie ci-annexé / ci-joint / ci-inclus les lettres.

 

10 b) INVARIABLES quand on leur donne la valeur adverbiale (comme dans ci-contre, ci-dessus, ...)

NB : souvent, l’accord dépend de celui qui parle ou qui écrit.

1)    NB L’usage est toutefois constant de laisser INVARIABLES ces expression : en tête de phrase : / SAUF LE CAS Où elles sont là come adjectifs détachés/ : ci-incluses, ces pièces vous parviendront sûrement : CI-JOINT la copie de la lettre.

2) quand, dans le corps de la phrase, elles sont placées devant un nom sans article ni déterminatif démonstratif ou possessif.

 

 

Je vous envoie ci-annexé(es) ci joint(es) / ci-inclus(es) les lettres.

 

-

 

Vous trouverez ci-joint copie de la lettre .

 

-

 

11 conclu(e), exclu(e) MAIS inclus(e), occlus(e), perclus(e), reclus(e)

 

-

 

12 Etant données / donné les circonstancs.

Mises / Mis à part trois fautes d’orthographe, cette copie est bonne.

Finies à jamais leurs soirées.

! ! Fini, les cavalcades, n’est-ce pas ?

III ETANT DONNE, MIS A PART, FINI

12 a) + NOM : (in)variable ;

b) FINI : en tête de certaines phrases, s’acorde avec le sujet qu suit si l’on considère que l’aux. Etre est sous-entendu.

! ! Parfois, selon certains auteurs, FINI se rapporte à CE (ou CELA) sous-jacent : alors, invariable.

-

 

13 a) Les trois mille francs que ce meuble m’a coûté. (question : ce meuble a coûté combien ? (-- quoi))

Ce cheval ne vaut plus la somme qu’il a valu autrefois.

Les trente kilos que ce sac a pesé.

Les quarante minutes que j’ai marché, couru.

Les quatre-vingts ans que cet homme a vécu.

Les vingt ans que ce souverain a régné.

Les huit heures que j’ai dormi.

Les trois heures que la séance a duré.

IV COÛTE, VALU, PESE

13 a) coûté, valu, pesé, marché, couru, vécu, dormi, régné, duré, ... avec un CC de prix, de poids, de valeur, de durée, etc (-- COD) : invariable.

= pas d’accord

 

Lès 3000 francs qui ç’ meûbe-ci m’a costé.

 

b)    Les efforts que ce travail m’a coûtés (= imposés, demandés).

Les honneurs que cette charge m’a valu.

Les marchandises que j’ai pesées.

Les dangers que j’ai courus.

Les belles années que j’ai vécues en Italie.

b) Certains de ces participes sont variables, quand ils sont employés transitivement.

>< pas d’accord

 

14 Cette poire, quand je l’ai eu mangée / eue mangée

14 V PARTICIPE PASSE dans les TEMPS SURCOMPOSES

le dernier participe seul varie.

Ou bien : les 2 participes s’accordent avec le cas qui précède.

>< pas d’accord

 

Ci pwâre-ci, quand djè l’ a ieû mindjî

 

15 J’ai fait tous les efforts que j’ai pu. /sous-entendu : faire/

Il m’a donné les renseignements qu’il avait dit. /s-e. : qu’ils me donnent/

Il a obtenu les résultats qu’il avait cru. /s.-e. : qu’il obtiendait/

15 VI DIT, DÛ, CRU, PU, SU, etc (= voulu, permis, pensé, prévu et autres semblables) : INVARIABLES quand le COD (= INFINITIF ou une proposition à sous-entendre après eux.

= pas d’accord

 

Dj’ a faît tos-l’s-èfôrts qui dj’ a seû.

 

16 Cette étude est moins rebutante que je ne l’avais cru, pensé, imaginé, présumé.

L’étape a été plus longue qu’on ne nous l’avai dit.

! ! Cette maison est plus belle que je ne l’avais imaginé. /cela = qu’elle était belle/

Cette maison (id.) imaginée. /cela = cette maison/

16 VII PARTICIPE PASSE en RAPPORT avec l’L (COD)

invariable si l’  = cela

! ! Parfois L’ = nom : affaire d’interprétation.

= pas d’accord

 

Li tape a stî pus longue qui dj’ l’ aveûve crwèyu.

 

17 Il l’a échappé belle.

Il l’a manqué belle.

Il me l’a baillé belle. (ou bonne)

17 VIII L’ECHAPPER BELLE, LA BAILLER BELLE / BONNE ; LA MANQUER BELLE / BONNE

invariable (< t. du jeu de paume (la =  balle) )

= pas d’accord

 

I l’ a chapé bèle.

 

18 La romance que j’ai entendu que vous chantiez /que2 = la romance/

Les personnes que j’ai averties que je viendrais. / qui = les personnes ; DE QUOI = que je viendrais/

18 IX entre les deux ‘QUE’ ou entre ‘QUE’ et ‘QUI’ :

(2 que) a) invariable si le pronom relatif est objet direct d’un verbe placé après ce participe MAIS accord s’il et objet direct du participe.

b) invariable quand QUE + PP + qui

= pas d’accord

 

Lès djins qu’ dj’ a advêrti qui dj’ vêreûve.

 

19 Cette maison, je l’avais crue toute proche.

Acceptez ces fleurs ; je les aurais voulues plus belles.

Qui les eût cru si pleins de sang ?

Une vie qu’on aurait voulu belle.

19 X PP + attribut d’objet

a)    variable : s’accorde avec le COD si celui-ci précède

b) souvent : les auteurs le laissent invariables.

 

>< pas d’accord

 

Ci maujone-là, djè l’ aveûve crwèyu tot près.

Purdoz cès fleûrs-ci ; djè l’s-aureûve v’lu pus bèles.

 

 

20 La multitude d’oiseaux que j’ai vue.

Un groupe de curieux que j’ai observés un à un.

Le quart de la récolte fut perdu. OU perdue.

20 XI collectif / nom de fraction + PP

variable : s’accorde avec le COLL./NOM de fr. selon que l’esprit est pus particulièrement frappé par l’un ou l’autre.

>< pas d’accord

 

Li quârt dès dinréyes a stî pièrdu.

 

 

 

21 a) Que de difficultés j’ai éprouvées !

Combien de fautes as-tu faites ?

Trop de haine lui fut témoignée.

! ! POSS. : tant de haine fut blâmé.

Trop de patience serait regardé comme une faiblesse.

21 XII. PP et adverbes de quantité (a)

PP en rapport avec LE PEU (b)

a)    accord avec le complément de l’adverbe de quantité

 

 ! ! parfois, l’adverbe de quantité domine dans la pensée et commande l’accord.

>< pas d’accord

 

Combin d’ fautes èst-ce qui v’s-avoz faît ?

 

b)    Le peu de confiance que vous m’avez témoigné m’a ôté le courage.

Le peu de confiance que vous m’avez témoignée m’a rendu le courage.

b) accord ou pas suivant que PEU ou son complément domine dans la pensée.

-

 

 

 

 

22 Voyez ces fleurs, en avez-vous cueilli ?

J’en ai tant vu, des rois !

Des romans, j’en ai beaucoup lu.

Les fleurs, il n’en avait jamais vues.

Des gens comme nous en avons tant connus.

 22 XIII. PP précédé du nom neutre ‘en’.

 

(in)variable : genre et nombre du nom ou du pronom qu’il représente.

>< pas d’accord

 

 

 

Dès romans, dj’ ènn’ a bran.mint lî.

Lès fleûrs, i ‘nn’ aveûve mauy pont vèyu.

 

 

23 Les grandes chaleurs qu’il a fait.

Les orages qu’il y a eu.

Les grosses sommes qu’il a fallu.

Les dommages qu’il en a résulté.

23 XIV. PP des verbes impersonnels : invariable

= pas d’accord

 

24 a) C’est votre père ainsi que votre mère que j’ai invités.

C’est sa bonté autant que sa simplicité qu’on a admirées.

24 XV. PP et antécédents joints par une conjonction de cordination

a)    idée d’addition : accord par les antécédents

>< pas d’accord

 

C’ èst vosse pa èt vosse man qu’ dj’ a invité.

 

b)    C’est son mérite moins que sa naissance qu’on a considéré.

C’est une esquisse plutôt qu’un tableau que vous avez choisie.

b) idée de disjonction : le premier antécédent commande l’accord.

>< pas d’accord

 

 

 

C’ è-st-one èskisse putôt qu’ on tâblau qu’ vos-avoz tchwèsi.

 

25 a) N’est-ce pas le temps ou la mort que les philosophes ont toujours regardés comme les meilleurs remèdes ?

Ce n’est ni l’or ni la grandeur que cet homme a recherchés.

25 XVI. PP et antécédents joints par OU / NI

a) idée d’addition : accord pour les 2 antécédents

>< pas d’accord

 

Est-ce qui ç’ n’èst l’ timp ou l’ mwârt qui lès filosofes ont todi r’waitî come lès mèyeûs r’médes ?

 

b)    C’est son salut ou sa perte qu’il a risquée.

Est-ce la douceur ou la violence que tu as choisie ?

Ce n’est ni Pierre ni Paul qu’on a nommé colonel de ce régiment.

b) idée de disjonction : accord pour le second antécédent

>< pas d’accord

 

Èst-ce qui c’ èst l’ doûceû ou l’ violence qui v’s-avoz tchwèsi ?

 

 

26 a) un des premiers plaisirs que j’ai goûtés.

un des plus beaux arbres que j’aie vus.

Une des plus fortes têtes que l’on ait connues.

26 XVII. PP en rapport avec UN(E) DES, UN(E) DES : voir le sens/intention

a) accord pour l’antécédent pluriel

>< pas d’accord

 

onk dès pus bias-aubes qui dj’ n’ eûche vèyu

 

b)    Une des plus étonnantes négociations qu’il ait conduite.

Un des mouvements les plus beaux que l’Europe ait connu.

! ! (1) C’est un de ceux que vous avez recueillis.

(2) Vous êtes une des femmes les plus intelligentes que j’aie rencontrées.

b)    accord par le nom sg qu’on a dans la pensée

 ! ! 1) un de ceux que /+FEM/ : accord par ceux,celles

 

2) UN(E) DES , UN(E) DE + N / _ + atribut/ : en général : accord par le nom pluriel.

>< pas d’accord

 

one dès pus intèrèssantès nègociâcions qu’ il eûche mwin.né

 

 

 

 

 

Vos-èstoz one dès pus malinès feumes qui dj’ a mauy rèscontré.

 

 

 

 

 

27 a) Les violonistes que j’ai entendus jouer.

Les marins que j’ai vus partir.

Ces brebis, tu les as menées brouter.

27 PP. + INFINITIF

a) accord si le pronom objet direct qui précède se rapporte au participe

>< pas d’accord

 

lès violonisses qui dj’ a oyu djouwer

 

 

 

b)    Les airs que j’ai entendu jouer.

Les marins que j’ai entendu jouer.

Les brebis qu’on a mené égorger.

! ! 1 Je les ai fait combattre.

Cette femme s’est fait peindre.

Les soupçons qu’il a fait naître.

2 des tournures qu’on a dit fautives.

 

 

 

3 Le comète que j’ai eu à décrire, qu’on m’a donné à décrire.

La somme que vous m’avez donné à recueillir, que vous m’avez laissé à payer.

Les ennemis que j’ai eus à combattre.

-- ................................. eu .......................

Les épreuves que nous avons eu(es) à subir.

Les factures qu’il a laiss(es) à payer.

Les devoirs qu’on m’a donné(s) à faire.

b)    invariable si le pronom OD qui précède se rapporte à l’infinitif

! ! 1 FAIT + INF : invariable

 

 

 

 

 

 

 

 

2 parfois, participes marquant opinion / déclaration + INF : invariables, l’infinitif étant l’élément essentiel de leur objet direct

3 eu, donné, laissé  + à + INF

a)    invariable car le pronom OD se rapporte clairement à l’infinitif

 

 

 

b)  en général : (in)variable

 

= pas d’accord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

 

 

 

 

-

 

28  a) Elles se sont cachées.

Ils se sont combattus.

Les pénitences qu’ils se sont imposées.

28 PP. Des verbes pronominaux

a)    réfléchis / réciproques :

accord avec le pronom OD si celui-ci précède

>< pas d’accord

 

Èles s’ ont catchî.

 

« Il ont soûrdou si hôt

qu’ is s’ont hîrtché j’qu’ â front » (Chastelet Lisa, Roter d’zos lès steûles, SLLW 1990, p.25)

 

b)    La bataille s’est livrée ici.

Les blés se sont bien vendus.

b) pronominaux passifs : accord avec le sujet

>< pas d’accord

 

Lès grins s’ont bin vindu.

 

 

c)    Ils se sont enfuis.

Elles se sont aperçues de leur erreur.

Elles se sont évanouiues.

c) pronominaux dont le pronom n’est ni COD ni COI.

>< pas d’accord

 

Is s’ ont aporçû d’ leû-z-èreûr.

 

d)    Elle s’est sentie mourir.

Elle s’est senti piquer par un moustique.

d) remarque 1: PP. d’un verbe pronominal + INF, voir XVIII

>< pas d’accord

 

Èle s’ a sintu moru.

 

e)    Cosette s’était toujours crue laide.

Les Goncourt se sont faits l’écho de certaines de ses confidences.

e) rem.2 : PP d’un verbe pronominal + attribut du pronom réfléchi : (en gén.) accord avec ce pronoom réfléchi

>< pas d’accord

 

Cosette s’ aveûve todi crwèyu laîde.

 

f) Elles se sont fait fort d’obtenir ces avantages. 

f) dans la locution figée ‘se faire fort de’, aux temps composés, le participe FAIT (et FORT) : invariables

-

 

g) Elles se sont persuadé(es), elles se sont assuré(es) que l’occasion était bonne.

g) rem.3 : se persuader que, s’assurer que (= être certain) : accord facultatif

-

 

h)    SE CONVENIR        SE MENTIR

SE NUIRE       SE RESSEMBLER

S’ENTRENUIRE   SE SOURIRE

SE PARLER (parler à soi)  SE RIRE

SE PLAIRE (plaire à soi)  SE SUCCEDER

SE DEPLAIRE (plaire à soi)  SE SURVIVRE

SE COMPLAIRE    S’EN VOULOIR

 

1 Ces personnes se sont nui.

2 Ils se sont plu l’un à l’autre.

3 Les générations qui se sont succédé.

4 Ces deux soeurs se sont toujours ressemblé. 

h) rem.4 : PP invariable avec verbes sans jamais de COD.

= pas d’accord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Is s’ ènn’ ont v’lu. (Ils s’en sont voulu.)

 

 

 

 

 

 

Cès deûx soûs-là s’ont todi r’choné.

 

i) (p.36)

i) rem.5 : PP variable avec des verbes essentiellement pronominaux ( ! ! s’arroger)

-

20:04 Écrit par justitia & veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.