15/04/2010

Différences 5-11

1.2.2 Groupements de phonèmes en fin de mot

 

Différence 5

Les mots wallons ne se terminent jamais par plus d’une consonne.

Ainsi, si en français, on a la combinaison consonne + /l ou r/, voire /t/ et /m/ dans certains cas en wallon, on n’aura qu’une consonne :

 

(L capabilis)

bl

capable

capâbe /p/

(L arbor, numerus)

br

arbre, nombre

aube /p/, nombe /p/

 

fr

soufre

soufe

 

ft

aphte

afe

 

gl

angle

angue /k/

 

kr

nacre

nake

 

kt

acte, direct

ake, dîrèk

 

lg

Algue

algue /lk/

 

lp

pulpe

pule

 

lt

Sépult (nom de famille)

Sépul

 

pt

adepte

(adèpe ?)

(L vesperae)

pr

vêpres

vèpes

(L simplus)

pl

simple

simpe

 

rb

adverbe

advêrbe /rp/

 

sm

communisme

comunisse (Haust, 1948)

 

st

germaniste

jèrmanisse

 

tr

admettre

admète

 

Explication

 

Suivant le professeur Michel Francard (UCL), le phénomène de réduction des groupes consonantiques en finale s'observe généralement avec les groupes occlusive + liquide.

Exemples : KL, GL  cèke « cercle »; cingue « sangle » ; TR, DR  mète « mettre » ; vinde « vendre ; PR, BR lîve « lièvre » ; fîve « fièvre » ; DR moûde « traire » ; djonde, joindre , ; FR, FL soufe « soufre », mofe « moufle » .

La simplification des groupes consonantiques est attestée dès le XVe s. en wallon, mais son existence dès le XIIIe s. peut être déduite de certains indices. On constate une réduction similaire dans les mots empruntés au français, ainsi qu'en français populaire : dobe « double », cope « couple » ; capâbe, abominâbe; tèribe, possibe  la finale -isse (pour -istre, iste): minisse « ministre », ciclisse « cycliste », roumatisse « rhumatisme », comunisse « communiste »  etc. (Francard, 1980, 180-181)

 

Exceptions

1) 2 consonnes finales en wallon avec /tò/, représentés par ‘dj’ ou ‘tch’.

 

bètch

bec; baiser

èpèstifèradje

pollution

èpufkinadje

puanteur

kèdje

charge

mètche

mèche

scrèpadje

râclage

strapadje

justesse de quantité ou de possibilité de réalisation

 

2)

mèspe

< NL mispel < L mespila

> nèfle

wèspe

< NL  wesp < L vespa

> guêpe

alêrte

< I all erta

> alerte

ficse

< L fixus

> fixe

halte

<D Halt

> halte

micse

< L mixtus

> mixte

tacse

< L taxare

> taxe

tècse

< L textus

> texte

 

 

1.2.3 Autres différences

 

Différence 6

Les sons (dentale + chuintante) « dj » et « tch » qui sont très courants en wallon, ne se rencontrent pas en français sauf dans des mots d’emprunt comme « djinn, gin ; match, tchèque ».

ex : « dj »  : dji (je), mindjî (manger), wadjî (parier) ;       

      « tch »: kèdje (charge), batch (bac), spotchî (écraser).  

Le néerlandais ne les a pas non plus, mais ils sont très courants en anglais.

Le néerlandais a les sons « tch » en fin de mot seulement, suivis de // (ex. Pietje, jongetje, deurtje, ...).

Nous trouvons « dj » au début d'un mot et « tch »au début, à l' intérieur ou à la fin d' un mot.

ex: Dji wadje qu' i tchamosse . (= Je parie qu' il moisit .)

 

 

Le français n'a pas non plus les combinaisons :

Différence 7

diphtongue : voyelle + w : dans un même mot:

 

anw

lanwi ; anwîye (SW)

languir ; anguille

auw (åw) (EW)

tchauwe, rascrauwe

corneille, mésaventure

aw

trawer , bawer, naw

trouer, aboyer, paresseux

âw

âwe (SW)

oie

euw

reuwe, bleuw, creuweû

rue, bleu, humidité

eûw

eûwe (CW), seûwe

eau, drain

èw

èwîye

aiguille

êw

sêwer,  êwe (EW)

drainer, eau

inw

gninwer, linwe

miauler, langue (partie du corps)

iw

riwèdeû

raideur

îw

pîwer

pépier

ouw

touwer, souwer

tuer, suer

oûw

dji loûwe

je loue

ow

rowe, tower (EW)

rue, tuer

uw

ruwer, buwer, puwer

ruer, lessiver, puer

ûw

qui dj’ tûwe

que je tue

 

Différence 8

diphtongue : voyelle + /j/ : dans un même mot:

 

aîy

maîy (CW)

mai

auy

bauyî, rauyeû, Mauyin

bâiller, arracheur, Maillen (loc.)

ây

mâye (SW)

maille

eûy

gueûye

gueule

êy

bouwêye, valêye (SW)

lessive, vallée 

oûy

oûy (SW)

œil

oy

roye, i ploye (SW)

sillon, il plie

ôy

djôye, crôye

joie, craie

 

Différence 9

diphtongue : nasale + liquide dans un même mot:

 

an.m

djan.me, tchan.me

jambe, chambre

an.n

an.nêye

 année

in.m

crin.me

 crème

in.n

crin.ner

 grincer

inr

tinre

 tendre

on.n

djon.ne, son.ner

 jeune, saigner

onl

i tronle

il tremble

(SW) (Francard,1980)

 

Différence 10

Féminin de l’adjectif issu d‘un participe passé

 

L’adjectif issu d’un participe passé en wallon se prononce différemment au masculin et au féminin.

ex.: (F) gelé, gelée                             (W) èdjalé, èdjaléye

            mangé, mangée                             mindjî, mindjîye

            pelé, pelée                                     pèlé, pèléye

            béni, bénie                                     bèni, bènîye

            fini, finie                                       fini, finîye

            enrichi, enrichie                            aritchi, aritchîye

 

Différence 11

Des combinaisons que ne possède pas le wallon, mais bien le français.

 

2 sons

aa

ahaner

 

aède

 

aérer

 

ay

ahuri

 

éa

agréable

 

éè

linéaire

 

éé

agréé, agréer

 

éi

aldéhyde

 

éin

acheuléen

 

éon

accordéon

 

euy

oeil, seuil

NB : Le wallon « fauteuy » est un mot repris du français : le vrai mot wallon est « fautèle » (fém.).

 

ia

antihalo

 

oa

afro-asiatique

 

poétique

 

aloès

 

amiboïde

 

ua

affouage

 

ya

accentuation

 

accentué

 

actuel

 

yen

affluence

 

yi

amuïr

3 sons

aj

ailleurs, aïeul

 

blw

Blois

 

grw

groin

21:51 Écrit par justitia & veritas dans education | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.