25/05/2017

Li walon, one langue

0TITE1

00:18 Écrit par justitia & veritas dans education | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

PLAN

0 INTRODUCTION

0.1 Origine du wallon

0.2 Le wallon est-il une langue?

 

1 PHONOLOGIE

1.1 Phonèmes 

1.1.1 Le nombre de phonèmes; 1.1.2 Liste des phonèmes avec exemples

1.2 Groupements de phonèmes

1.2.1 En début de mot; 1.2.2 En fin de mot; 1.2.3 Autres différences

1.3 Phénomènes d'assimilation particuliers au wallon

1.3.1 Assourdissement à la fin d'un mot; 1.3.2 Elision; 1.3.3 Hiatus ou son de liaison; 1.3.4 Assimilation; 1.3.5 Epenthèse; 1.3.6 Prothèse; 1.3.7 Syncope; 1.3.8 Aphérèse; 1.3.9 Flexion; 1.3.10 Etymologie / évolution phonologique

1.4 Catégories grammaticales

1.4.1 Pronom; 1.4.2 Nom

 

 

2 MORPHOLOGIE

 

2.1 Phénomènes généraux

2.1.1 Homonymie; 2.1.2 Etymologie

2.2 Catégories grammaticales

2.2.1 Article; 2.2.2 Adjectif; 2.2.3 Nom; 2.2.4 Pronom; 2.2.5 Verbe; 2.2.6 Adverbe; 2.2.7 Préposition; 2.2.8 Conjonction

 

3 SEMANTIQUE

3.1 Phénomènes généraux

3.1.1 Le vocabulaire wallon; 3.1.2 Métaphore; 3.1.3 Onomatopées; 3.1.4 Polysémie; 3.1.5 Homographie; 3.1.6 Affixe (préfixe / suffixe); 3.1.7 Répétition; 3.1.8 Argot

3.2 Catégories grammaticales

3.2.1 Article; 3.2.2 Adjectif; 3.2.3 Nom; 3.2.4 Pronom; 3.2.5 Verbe; 3.2.6 Préposition; 3.2.7 Adverbe; 3.2.8 Conjonction

 

4 SYNTAXE

4.1 L'article

4.1.1 L' article défini; 4.1.2 L'article indéfini; 4.1.3 L' article partitif

4.2 L'adjectif

4.2.1 L'adjectif qualificatif; 4.2.2 L' adjectif démonstratif; 4.2.3 L'adjectif possessif; 4.2.4 L'adjectif numéral

4.3 Le nom

4.4 Le pronom

4.4.1 Le pronom personnel; 4.4.2 Le pronom réfléchi; 4.4.3 Le pronom réciproque; 4.4.4 Le pronom possessif; 4.4.5 Le pronom démonstratif; 4.4.6 Le pronom relatif; 4.4.7 Le pronom interrogatif; 4.4.8 Le pronom indéfini.

4.5 Le verbe

4.6 La préposition

4.7 L' adverbe

4.8 La conjonction

4.8.1 La conjonction de subordination; 4.8.2 La conjonction de coordination

4.9 La proposition

4.9.1 La proposition principale; 4.9.2 La proposition subordonnée

4.10 Le préfixe

 

5 L'ORTHOGRAPHE

5.0 Les règles de Feller

5.1 Points communs et différences

5.2 Règles différentes

5.2.1 Lettres; 5.2.2 Le trait d' union; 5.2.3 Accent (aigu/grave/circonflexe); 5.2.4 Tréma; 5.2.5 Redoublement des consonnes; 5.2.6 Discordances familiales; 5.2.7  Accord des participes passés; 5.2.8   Combinaisons graphiques; 5.2.9 Pluriel; 5.2.10 Orthographe des racines gréco-latines; 5.2.11 Consonnes muettes; 5.2.12 Une lettre pour deux phonèmes en français, pas en wallon

00:18 Écrit par justitia & veritas dans education | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

0 Introduction

0 INTRODUCTION

 

0.1. Origine du wallon

Tout d’abord, qu' est-ce que le wallon ? Le latin du ‘peuple de Rome', que les soldats romains parlaient, a été imposé par l'armée et l'administration d'occupation romaines et a remplacé les langages des pays qu’ils ont occupés, partout où des garnisons nombreuses ont séjourné longtemps.

Le latin a donc éliminé la langue que les Belges parlaient.  Nos ancêtres ont adopté cette langue en la modifiant.

 
Pourquoi l'ont-ils adoptée ?

Parce qu'elle leur était imposée, mais aussi parce qu'elle était le véhicule d'une civilisation plus poussée, plus raffinée que la leur, et qu'elle leur faisait connaître des objets dont ils ne soupçonnaient pas l'existence et pour lesquels ils n'avaient pas de mots prêts, de même que nous apprenons, de notre temps, les noms anglais de certaines choses en faisant leur connaissance.  Ce n'est que par la suite qu'on essaie de leur trouver une traduction, d'ailleurs souvent maladroite.

 

Pourquoi l'ont-ils modifiée ?

Certains ont été en contact habituel avec les Romains (les collaborateurs) car César et ses successeurs ont eu les leurs, comme Bonaparte et Hitler. Il faut noter ici que l'occupation romaine a duré 600 ans, alors que l'occupation française a duré 20 ans et l'occupation allemande 4 ans.

Tout ceci doit de plus être considéré mutatis mutandis, l'occupation romaine semblant avoir été moins contraignante que les autres. Alors que certains avaient des contacts fréquents avec l’occupant (ceux qui  habitaient les villes de garnison), d'autres ne l'étaient que rarement (ceux qui habitaient les petits villages éloignés). Ils ont imité ce qu'ils entendaient en employant leur propre base d'articulation, qui devait être très différente de celle des Romains et ils ont transmis leur imitation.  Ce latin a été influencé par ces langages au point de vue de la prononciation, de la construction de la phrase et  des expressions, et plus tard, quand Rome a été séparée par les guerres de tous les pays qu'elle avait conquis, ont subsisté 9 langues dérivées du latin:

1 le portugais ;

2 l’espagnol, c.-à-d. le dialecte de Madrid : el castellano ;

3 le catalan parlé en Catalogne (Espagne), dans le Roussillon et dans la république d'Andorre, sans oublier les Baléares ;

4 l’occitan, parlé dans le sud de la France, qui se divise en 6 dialectes: 1’auvergnat, le gascon, le languedocien, le limousin, le provençal, le quercinol et le rouergat, et au Val d’Aoste (franco-provençal) ;

5 le français: un de ses dialectes, l'île-de-francien, de la région de Paris, a pris le pas sur les autres : bourguignon, champenois, franc-comtois, lorrain, normand, picard, etc. La région de Tournai-Ath parle le rouchi, une variété dupicard, dialecte français. La région de Mouscron - Comines, faisant partie du Hainaut, est bilingue picard-néerlandais. La région de Virton parle le gaumais, une variété du lorrain, dialecte français.  

00:17 Écrit par justitia & veritas dans education | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |